Interview de la team Original Fish

Lors de la 1ère épreuve du circuit FFPS carnassier pêche aux leurres du bord, nous avons eu l’occasion de rencontrer la team Original Fish.
Interview d’Adrian, Maxence et Valentin Hanguehard, les 3 frères qui composent cette équipe!

Merci d’avoir accepté de répondre à cette interview. Avant de commencer je vous propose de présenter votre team et nous résumer votre historique.

13020114_10208315844566479_1677257926_nAdrian : Original Fish c’est 3 frères. Nous pêchons depuis tout petit sans que personne ne nous ait initié à cette activité. J’ai commencé à pêcher vers l’âge de 5/6 ans dans une petite marre proche de notre maison de campagne, lors de nos vacances d’été. Mes frères ont suivi et c’était alors devenu notre principale activité ; je me souviens ont été déjà à la recherche du plus gros poisson de la marre… Vers l’âge de 12 ans, j’en ai aujourd’hui 36 et mes frères 31, je me suis passionné pour la pêche aux leurres et je partais souvent avec un pote en bord de Seine, des après-midi entières, mes frères étaient encore un peu petit et puis j’voulais être tranquille (Rires). Ensuite, nous avons pêché régulièrement ensemble, puis est venu la période de l’effervescence d’internet et des Forums, toute une communauté de pêcheurs qui partagent les mêmes idées, c’était top. D’ailleurs c’est de là qu’est né le Street Fishing ! Pas que c’était la première fois que quelqu’un pêchait en ville, non ! Mais c’était devenu une nouvelle façon de concevoir et vivre la pêche en milieu urbain, une façon de se réapproprier ce loisir et le mettre au goût du jour. Enfin, 2006-2007 les premières compétitions Street Fishing et notre team qui remporte la 1ère grande épreuve de Strasbourg grâce à Valentin et Philémon (ancien membre de la team). L’année suivante, Maxence terminait vice-champion, moi 8ème et valentin dans le top 15, puis nous avons décidé d’arrêter la compétition courant 2009 pour nous consacrer uniquement à la pêche en bord de mer.
Finalement en 2015, nous avons décidé de revenir dans la compétition avant tout pour retrouver l’adrénaline toute particulière que l’on ressent lors d’une épreuve. Je pense que pour un retour, sur un mode de pêche qu’on avait délaissé 6 ans, on s’en est bien sorti car Valentin et moi sommes classés pour le championnat Pro élite.

 

hookers-noikeVous venez de rejoindre le pro staff Noike et Hookers, vous devez être ravis de la confiance qui vous est accordée! En plus du circuit FFPS du bord, vous ferez d’autres compétitions?

Adrian : Merci de faire ce clin d’œil sur cette nouvelle information de sponsoring car nous l’avons annoncé sur notre blog très récemment. En effet, je ne vous cache pas que nous ne recherchions pas desponsor juste pour avoir une étiquette sur nos vêtements, non bien au contraire nous cherchions uniquement un partenariat avec des personnes que l’on apprécie mais surtout avec des produits que nous utilisons principalement à la pêche. NOIKE était peu distribué en France et c’était un atout d’avoir leurs produits depuis de nombreuses années dans nos boîtes. C’est d’ailleurs les produits de la gamme Biteguts qui nous ont permis de faire la différence de nombreuses fois. Grâce à French TouchFishing, il va être désormais facile de se procurer des produits NOIKE dans tous les shops de France. Bon j’avoue que maintenant nous allons nous battre à armes égales en compétition car, c’est évident, nous ne serons plus les seuls à pêcher en NOIKE ! Pour nous mettre encore plus dans de bonnes conditions, Fred MIESSNER a souhaité nous équiper également des produits HOOKERS, une marque qui monte en Flèche et qui fait déjà parlerd’elle.
Par ailleurs, sachez que nous publierons régulièrement sur notre blog, des informations concernant l’ensemble de produits NOIKE et HOOKERS.
En ce qui concerne les autres compétitions, je ne pense pas que nous allons en faire d’autres, bien que Valentin et moi allons tout de même participer au circuit truite cette année en plus du championnat pêche du bord.

 

13062704_10208315839766359_1334742227_oFaites nous rêver et racontez nous un de vos plus beau souvenir en compétition!

Adrian : Ce n’est pas évident car généralement en compétition tu te souviens plutôt des loupés, comme un bigfish qui se décroche… Pour moi les meilleurs moments sont ceux en post-compétition, c’est-à-dire la veille à l’hôtel et au restaurant avec les autres potes du championnat.
Maxence : En ce qui me concerne, c’est d’avoir capturé chaque année, aux Open Street de Strasbourg, un Aspe au spinner et bien évidemment les podiums gagnés. Mais comme le dit Adrian c’est l’avant compétition, lors des bons moments partagés entre potes.
Valentin : les bons souvenirs en compétition, c’est avant tout l’ambiance, les soirées, mais également l’occasion de rencontrer des gens venant des quatre coins de la France, on retient également les podiums, les bigfishs etc…
Pour citer l’un des derniers bons moments, je dirais l’Aspe que j’ai attrapé lors de la compétition d’Angers.C’est un poisson que je ne suis jamais parvenu à capturer lors de mes 3 déplacements à Strasbourg.L’an dernier à Angers, alors que j’attendais que mon binôme me rejoigne, J’ai testé une petite lame qui traînait dans ma boîte et en lançant assez loin, au contact de l’eau un Aspe a littéralement aspiré mon leurre et m’a livré un combat d’une puissance remarquable.

 

13010141_10208315838846336_935599889_oPas trop dur de pêcher entre frères sur les compétitions individuelles? Ca doit charier sur les résultats pendant les repas de famille!

Adrian : Bien au-delà de la compétition, on passe notre temps à se charrier. C’est d’ailleurs cette façon d’être qui a façonné notre esprit de compétiteur. J’pense que ça permet aussi de détendre un peu l’atmosphère en compétition et que ça favorise les discussions entre les uns et les autres.

 

 

Quels conseils auriez vous à donner à quelqu’un qui souhaite se lancer dans la compétition?

Adrian : On peut tous participer à une compétition mais se lancer dans un championnat ça a aussi un coût qu’il faut prendre en considération. Ensuite, mon conseil est le suivant : « tout se joue au mental, bien que la chance fait partie du jeu, il faut savoir rester concentré et savoir observer, analyser son environnement mais aussi les autres compétiteurs. C’est la clé pour réussir et qui permet, sur plusieurs dates, de faire la différence et de prouver sa régularité ».

Qu’est ce qu’on peut vous souhaiter pour la saison 2016?

Adrian : De gagner l’Euromillion (Rires) Plus sérieusement : D’être un jour les 3 sur le même podium, de se retrouver tous les 3 en Pro élite la saison prochaine et qui sait, de pouvoir intégrer l’équipe de France.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la team Original Fish, vous pouvez aller faire un tour sur leur site internet original-fish.com

Commentaires