Interview de Tom Bontempelli

Bonjour Tom, merci d’avoir accepté de répondre à notre interview.
On va commencer par te féliciter pour ton nouveau titre de champion de France de pêche aux leurres du bord, ça t’en fait un de plus!

Pour ceux qui ne te connaissent pas, pourrais-tu nous donner ton palmarès depuis que tu es sur le circuit GN Carla?
A l’époque de L’AFCPL, j’ai terminé 4ème en 2008, 2ème en 2010, et 3ème en 2011 puis l’AFCPL a évolué en GN CARLA et j’ai terminé 1er en 2012, 2ème en 2013, 2ème en 2014 et 1er cette année en 2015.

Tu as fait une très belle saison 2015, malgré 2 épreuves à 0 tu termines 1er avec un peu plus de 11 000 points d’avance sur Eric Despalin. Quelle a été la sortie la plus difficile cette année?
La sortie la plus difficile aura été celle d’Aubigny, près d’Amiens car ma journée s’est jouée dès le départ sur un mauvais choix de secteur, en effet, mon binôme et moi sommes partis en aval du parcours alors que toute la pêche s’est faite en amont du secteur. Et n’ayant pas eu d’échos en cours de manche, nous nous sommes enfermés dans notre « mauvaise stratégie » pensant que la pêche était très difficile pour tout le monde et qu’une ou deux perches suffirait pour produire un résultat. Manche donc très frustrante car je suis passé complètement à côté à cause d’un coup du sort de choix de secteur dès le matin.

tom bontempelliNiveau équipement, cannes, moulinets… tu utilises quoi principalement? Utilises tu le même combo pour la compétition et pour le plaisir?
Pour la compétition, j’utilise des cannes assez longues et puissante (7 ‘’7 pour une puissance de 3-23g) destinées à la pêche du bar « light » équipées d’un moulinet en taille 1000 ce qui me permet de lancer très loin des petits leurres et de disposer d’une réserve de puissance importante car en pêche du bord, il est parfois nécessaire de devoir dropper des poissons. Ainsi, droper une perche de 30cm ne pose aucun problème. De plus, cela me permet d’écourter au maximum les combats pour éviter les décroches. Du coup la notion de plaisir lors du combat s’en trouve forcement affectée mais en compétition, le plus grand plaisir reste quand le poisson arrive sur la réglette de mesure.
Je n’utilise pas les mêmes combos en pêche « plaisir » car dans ce contexte on sort d’une optique ou chaque poisson compte et ou tout doit être optimisé. Je pêche donc avec des cannes beaucoup plus fines type rockfishing (pour la recherche de la perche et du chevesne).

Quels sont tes leurres de prédilection?
Mes leurres de prédilection sont les microjigs montés avec de petits shad en 2’’ car ils apportent un certain volume dans l’eau qui va attirer les plus gros carnassiers tout en gardant une petite taille qui n’empêchera pas une perche de 20cm de l’avaler complètement. Je pêche également beaucoup avec des imitations d’insectes pour rechercher les chevesnes.

Comment ça se passe en équipe de France? Bonne ambiance?
Cela se passe très bien en équipe de France, une très bonne ambiance et beaucoup de partage. Cependant c’est une expérience assez déconcertante car nous sommes relativement en retards sur le type de pêche pratiqué (pêche de la truite de lâcher) mais nous nous entraînons constamment et apprenons chaque année un peu plus de nos erreurs et des victoires des autres. Nous comptons bien finir par y arriver avec de la persévérance et du travail. Pourquoi pas cette année ???

tom bontempelliAurais-tu des conseils à donner à ceux qui vont s’inscrire au championnat de France du bord 2016? (et qui veulent finir devant toi!!)
Le conseil que je pourrais donner est de ne jamais rien lâcher jusque à la dernière minute de compétition ! Tout peut arriver quasi n’importe quand. La différence se fait le plus souvent au mental et bien sur avec un brin de réussite. Ne pas oublier que trois perches de 20 cm rapportent plus de points qu’un brochet de 50 cm et que c’est bien souvent plus réalisable. Il faut également avoir en tête que l’objectif de la compétition est de finir devant les autres et peu importe si c’est avec plusieurs petits poissons ou un gros. Enfin, avoir un pattern auquel on croit et s’y cantonner pour ne pas trop se disperser quand la pêche est difficile.

Quels seraient tes conseils pour quelqu’un qui souhaite débuter la pêche aux leurres du bord?
Pour quelqu’un qui souhaiterait débuter dans la pêche du bord, je conseillerai de choisir judicieusement ses postes de pêche en essayant d’être logique et de lire la rivière, se mettre à la place du carnassier (amortis de courant, trouver les concentrations de blancs, piles de ponts…). Par la suite, pêcher tout d’abord avec des leurres avec lesquels on a envie de pêcher. Car on a beau nous dire « tel leurre est une tuerie ! », si il ne nous plaît pas, on ne pêchera pas en confiance et du coup relativement moins bien.

Quelles sont tes astuces pour la pêche dans des conditions hivernales?
Dans des conditions hivernales, quelque soit le type de pêche je conseillerai de ralentir au maximum les animations avec des phases complètement immobiles et d’augmenter considérablement la tailles des leurres. En effet, en hiver il ne faut pas que la proie convoitée par le carnassier lui rapporte moins de calories et d’énergie que les efforts dépensés pour l’attraper. Dans certaines situations, si les poissons sont complètement gueule fermée, ne pas hésiter à passer un coup de jerk ou de crank assez rapidement pour essayer de déclencher une réaction de défense de territoire et ainsi sauver la journée de pêche avec un ou deux poissons.

Tu es de région parisienne, où peut on te croiser quand tu es au bord de l’eau?
Je pêche le plus souvent la Seine dans le val de marne et à Paris ainsi que la Marne du côté de Créteil.

CrazyFish_logoUn petit mot pour faire plaisir à tes sponsors?
Je tiens à remercier Franck S et Lucky craft pour leurs nombreuses années de confiance ainsi que Green devil et Crazy Fish pour m’avoir accordé plus récemment leur confiance.

Que peut on te souhaiter pour 2016?
Toujours plus de partage et de plaisir au bord de l’eau avec les copains et les autres pêcheurs et pour le côté compétition, conserver mon titre l’an prochain et pourquoi pas un podium international avec l’équipe de France de pêche du bord !

Commentaires

Ca pourrait vous intéresser