Poissons-nageurs et hameçons simples – osez franchir le pas!

Par Jérôme Poiret

POISSONS-NAGEURS & HAMEÇONS SIMPLES (SINGLE HOOK) – OSEZ FRANCHIR LE PAS!!!

Ce post est destiné aux réels adeptes du No Kill, moins attachés au résultat à tout prix qu’au respect de nos partenaires de jeu.
A ceux qui cherche une solution aux multiples inconvénients relatifs aux hameçons triples.
Ceux qui ne reculent pas devant le changement et veulent moderniser leur pêche.

Ayant banni les triples de la majorité de mes poissons-nageurs au bénéfice d’hameçons simples (single hook) depuis plus de 4 ans, je suis régulièrement sollicité par des pêcheurs hésitant à franchir le pas pour de multiples raisons, la principale étant la peur de multiplier les décrochés.
Pensant avoir assez d’expérience heureuse ou malheureuse pour offrir aujourd’hui un avis objectif sur la question, j’ai décidé de rédiger ce post afin de renseigner ceux que le sujet intéresse, et pourquoi pas convertir les plus réticents.
Vous verrez que l’usage de ces hameçons présente quelques inconvénients, mais les nombreux avantages offerts imposent de franchir le pas, au moins pour se faire son propre avis.

AVANTAGES :

– Tout leurriste s’est déjà demandé comment décrocher un fish ayant coffré son leurre, un triple dans la mâchoire et un autre dans l’ouïe, et ce sans le blesser.
Réponse : c’est souvent impossible, dans la plupart des cas ça saigne et c’est un carnage.
Quand on décroche une branche c’est l’autre qui se prend, et on passe régulièrement plusieurs minutes à jouer les dentistes.
Avec l’hameçon simple le décrochage se trouve grandement simplifié, le poisson est souvent pris au bord de la gueule et c’est pour moi de loin le meilleur argument pour quiconque se disant adepte du No Kill.
Avec l’hameçon simple, environ 95% de mes prises repartent sans saigner.
Pour les 5% restant c’est la faute à pas de chance.
– Afin d’abréger le combat pour moins fatiguer le poisson, mais aussi faciliter sa capture et ainsi réduire le risque de le perdre, je ne me passe plus de mon épuisette. Le fish grip étant souvent mal employé et pas ce qui se fait de mieux à mes yeux pour préserver l’intégrité physique de notre partenaire de jeu.
Or, en utilisant certains de mes plus gros leurres encore équipés de triples faute de solution intermédiaire, je me rends compte que l’épuisette fait aussi souvent plus de mal que de bien.
Lorsque le fish se débat les triples se prennent dans les mailles, même plastifiées, et il m’est arrivé de passer 5 minutes à démêler un vrai sac de nœud sous les yeux de ma prise agonisante bloquée dans le filet.
Avec l’hameçon simple le risque de faire face à une telle situation est fortement réduit.
– Lorsqu’on met au sec un fish bien énervé qu’il faut décrocher dans des conditions parfois difficiles, l’hameçon simple est aussi nettement moins dangereux pour le pêcheur.
Moins de branches + décrochage aisé = moins de chances de se retrouver avec un hameçon dans les doigts.
– J’affectionne particulièrement les endroits très encombrés, le cover de bordure et les herbiers.
Or, l’hameçon simple c’est statistiquement trois fois moins de chances de ramasser une herbe ou de s’accrocher dans une branche, et le temps de pêche “efficace” s’en trouve donc considérablement augmenté.
Ça n’empêche pas de ramasser quelques herbes, mais le temps passé à les enlever est également réduit.
Petite astuce au passage pour les novices. Lorsque votre fil est passé par dessus une branche mais que le leurre n’est pas planté, ne cherchez pas à ramener rapidement ou à tirer comme un bourrin comme je le vois souvent.
Laissez le leurre retomber légèrement pour voir si votre fil coulisse.
Si c’est le cas ramener le délicatement jusque 20/30cm environ du dessous de la branche, et tout en moulinant faites une petite tirée sèche.
L’inertie provoquera un mouvement de balancier et votre leurre franchira l’obstacle.
Avec l’hameçon simple ça marche 9 fois sur 10 quand on a le coup, et au pire, si ça ne marche pas, le risque d’abandonner son leurre dans le feuillage reste moindre.
Ce qui représente un réel avantage pour les pêcheurs du bord notamment.
Lorsque je suis en float tube et que je peux aisément récupérer mon leurre en cas d’accrochage, il m’arrive même de jeter volontairement mon PN dans un amas de branchages relativement dense, chose impensable avec des triples.
– Contrairement aux idées reçues, un poisson bien ferré à l’hameçon simple se décrochera moins facilement qu’avec un triple.
En effet, l’hameçon simple pénètre la plupart du temps jusqu’à la courbure, laissant la chance à l’ardillon de tenir son rôle et assurant ainsi une excellente tenue du poisson.
Avec les triples il arrive que deux branches d’un même hameçon se plantent en même temps, empêchant celui-ci de traverser la paroi.
C’est souvent comme ça qu’on en vient à se faire plier une, voir deux branches sur un rush violent.
– Les hameçons simples spécial PN vendus dans le commerce sont généralement d’excellente qualité car seules quelques grandes marques en commercialise (Owner, Decoy & Gamakatsu pour ceux que je connais).
Contrairement aux hameçons triples, il ne m’est jamais arrivé de me faire plier un simple sur un fish.
Car quand l’hameçon est piqué jusqu’à la courbure il est très difficile de le déformer, surtout lorsqu’il est de qualité.
Pour imager dites vous qu’un pêcheur au coup peut sortir une tanche de 2kg avec un hameçon de 20. Alors ce n’est pas un silure de 30 ou 40 kg qui va faire peur à un 2/0.
Rappelons au passage que les hameçons utilisés en exo pour traquer les plus gros fishs sont souvent des simples.
– Ce n’est qu’un détail mais les hameçons simples n’abîment pas les leurres sur les flancs comme le font les triples. Pour les maniacs comme moi c’est un plus indéniable.
– Un autre détail qui a son importance, il limite considérablement les pelotes de leurres qui se forment dans les boites. Ce qui représente un gain de temps quand on veut changer rapidement de leurre.

Voilà pour les avantages, j’en oublie certainement mais je pense que c’est déjà pas mal.

INCONVÉNIENTS :

– L’hameçon simple à l’inconvénient de ses avantages et tout comme il s’accroche moins dans les branches, il occasionne un peu plus de loupés à la touche, principalement sur les poissons tatillons ne laissant pas le temps de ferrer, car pour les autres aucun problème, bien au contraire comme expliqué plus haut.
Cependant rassurez vous ce n’est pas flagrant non plus, et dites vous qu’il vaut mieux louper un ou deux fishs de plus par session que d’en charcuter ne serait-ce qu’un avec des triples.
D’autant que ceux qui auront été à peine piqués pourront être repris le lendemain, alors que ceux qui ont été blessés flotteront certainement en surface. Et finalement l’inconvénient devient avantage.
– L’hameçon simple provoque un léger déséquilibre du leurre en raison de son poids réduit par rapport au triple d’origine.
Cependant, comme il convient d’utiliser un simple d’une, voir deux tailles au-dessus de l’hameçon de base, la différence reste très minime.
Un leurre flottant remontera un petit peu plus vite, le suspending deviendra très légèrement flottant et le sinking coulera moins vite. Cela n’a aucun impact sur les résultats donc pas trop de souci là non plus.
– L’hameçon simple est parfait pour équiper certains leurres (Stickbaits, Poppers, Crankbaits, jerkbaits, minnows et Longbills, vibrations, micro-spinners, cuillers, etc), mais peu adapté à l’usage des swimbaits hard dont les deux points d’attache se trouvent sous le leurre.
L’usage avec ces leurres n’est pas impossible, mais le risque de décrochage est décuplé car les hameçons ont tendance à se plaquer le long du leurre lors de l’attaque.
Il vaut donc mieux utiliser les simples sur des leurres comprenant un point d’attache en queue.
On parle de No Kill mais pas de No Fish non plus, restons donc mesurés.

Voilà à peu près tout pour les inconvénients, ce qui reste bien maigre au regard des avantages.

ASTUCE POUR NE PAS SE RUINER :

Lorsque j’ai décidé de passer à l’hameçon simple, je possédais déjà un nombre conséquent de PN, et quand j’ai vu le prix d’un sachet le calcul m’a fait peur.
Comme j’en avais ras le cul des pelotes dans mes boites j’ai trouvé la solution idéale à mes yeux pour ne pas me ruiner tout en faisant de la place dans mes boites, et en limitant l’usure de mes leurres et hameçons.
J’ai investi dans une bonne pince à anneaux brisés et j’ai enlever absolument tous les triples de mes leurres.
J’ai revendu la majorité de mes triples en lot, puis j’ai acheté quelques paquets d’hameçons simples de chaque tailles que j’ai placé dans une petite boite à hameçons qui ne me quitte plus.
Une vingtaine d’hameçons de chaque taille suffit amplement pour le pêcheur lambda, même si ça oblige à les retirer après chaque session.
J’ai également organisé une boite destinée aux hameçons triples que j’utilise sur les leurres peu adaptés aux simples.
J’arme mes leurres au bord de l’eau, et bien que ça pourrait paraître fastidieux, c’est en fin de compte très rapide quand on a pris le coup (Voir Vidéo jointe).
Et surtout j’y gagne finalement pour plusieurs raisons.
Fini les grappes et les hameçons qui rouillent dans les boites, ça facilite le rangement mais aussi le tri des leurres pour ceux qui en ont beaucoup et aiment les admirer.

MARQUES & MODÈLES :

Owner S55-BLM : 10-8-6-4
Owner S75-BLM : 6-4-2-1-1/0-2/0
Owner S-125M (inox) : 1/0-2/0-3/0-4/0-5/0

– VMC Predator 7237 BN : 6-4-2-1-1/0-2/0-3/0-4/0
– VMC Predator Barbless 7238 BN (Sans ardillon) : 10-8-6-4-2-1-1/0

– Gamakatsu 53 Single Hook 53 Trout Plug fishing : 12-10-8-6-4-2-1-1/0-2/0
– Gamakatsu 53 Single Hook 53 Salt Plugging (Inox) : 12-10-8-6-4-2-1-1/0-2/0

– Decoy Troutin’ Single 28 : 8/6/4
Decoy Single 29 : 4/2
Decoy Single 27 Plugging Lure (Inox) : 8-6-4-2-1-1/0-2/0-3/0-4/0-5/0

Voilà pour les références les plus connus. Si vous en connaissez d’autres n’hésitez pas à partager.
J’utilise personnellement avec succès la gamme Gamakatsu 53 qui me donne entière satisfaction. Des hameçons achetés il y a 4 ans, toujours quasi comme neufs et piquants comme au 1er jour.
Mais il faut préciser que je nettoie mes leurres à chaque session et que je ne pêche pas en eau salée.

Il aurait été trop fastidieux de faire un résumé des tailles adaptées aux diverses références de leurres tant elles sont nombreuses.
Mais je reste à disposition de ceux qui voudraient franchir le pas.
Du moment que ce n’est pas pour me poser des questions pour lesquelles la réponse se trouve dans le post.

Réfléchissez-y sérieusement car il en va avant tout de la santé de nos amis! Bonne pêche tous!

PS : Je précise que la plupart des arguments de ce post dédié aux hameçons simples pour PN pourraient pleinement s’appliquer à l’usage de l’hameçon texan pour leurres souples que j’utilise également plus que de raison dès que le profil du leurre le permet.

Commentaires

Ca pourrait vous intéresser