Pêche de la truite en réservoir

Cette année la Fédération Française des Pêches Sportives (FFPS) a organisé le 1er championnat de France de pêche aux leurres de truite en réservoir.

Ce type de pêche, qui est plein essor en France, connaît déjà un franc succès dans toute l’Europe et au Japon.
Quand on parle de truite de réservoir, beaucoup de pêcheurs vont penser : “c’est de la truite de bassine qu’on pêche à la pâte, il n’y a aucun intérêt à pratiquer cette pêche!”.

Et bien détrompez-vous, cette pêche demande un certain niveau de technicité et une bonne connaissance du comportement des salmonidés.
Au travers de cet article je vais essayer de vous transmettre tout ce que j’ai pu apprendre au cours de ce championnat et lors de quelques sessions d’entraînement.

Pour commencer il est important de connaître les règles de cette pêche. La plupart des réservoirs à truite ont un règlement assez strict quand à l’utilisation des leurres. En général il faut pêcher avec des leurres à hameçon simple et sans ardillon.
La manipulation du poisson est à éviter, il faut essayer de le décrocher dans l’épuisette. En pêchant sans ardillon le poisson se décroche souvent tout seul dans l’épuisette donc ça ne pose pas vraiment de problème.
Certains réservoirs demandent également de pêcher avec un seul hameçon sur les poissons nageurs et d’autres interdisent certains types de leurres. Renseignez vous bien avant de réserver une session.

truite de réservoir au cruel leech

Nous allons maintenant parler matériel. Au niveau des cannes, je vous conseille d’en prendre au moins 2 car vous allez souvent changer de leurres. Une canne pour les leurres souples et une canne pour les leurres durs c’est pas mal. Pour la puissance vous avez le choix, de l’XUL à la ML, peu importe la taille vous pouvez prendre ce que vous voulez. Pour le moulinet on choisira un modèle entre 1000 et maximum 2500, garni de tresse de 8 à 12/100 et un bas de ligne fluoro de 18 à 22/100.
Chose très importante, le frein de votre moulinet doit être bien desserré afin de na pas casser votre ligne et pour garder un fil bien tendu lors du combat.

Au niveau des leurres c’est là que ça devient intéressant, il va falloir avoir un large éventail!

En effet, lorsque vous commencez une session en réservoir vous allez voir que les truites tapent un peu sur tous les leurres mais qu’après 20/30mn le nombre de touches va fortement diminuer et il va falloir changer de leurre pour trouver la couleur et la vibration qui va les décider.
En général on commence à pêcher à la cuillère ondulante, c’est une technique très efficace en début de session.

Pour pêcher avec une cuillère ondulante il est important de connaître sa nage et la bonne vitesse de récupération. Je vous invite à faire quelques lancers sur le bord afin de bien la maîtriser.

La récupération à l’ondulante, tout comme pour les autres leurres, doit se faire canne basse pour éviter de décrocher un poisson qui saute.
Petit conseil glané au bord de l’eau et qui s’est avéré très efficace : ne ferrez pas le poisson lorsque vous avez une touche à l’ondulante.
En effet, lorsque le poisson vient taper la cuillère, il se retourne tout de suite. Si vous ferrez en même temps que le poisson se retourne il va y avoir du mou dans votre fil lorsque vous relâcherez la tension du ferrage. Ce mou dans le fil donne une chance au poisson de se décrocher car vous pêchez sans ardillon.

Lorsqu’une cuillère ondulante commence à moins bien fonctionner, changez de couleur. Si aucune des couleurs ne fonctionne, changer de modèle de cuillère afin de tester un autre type de vibration. Changez ensuite la couleur et si rien ne fonctionne il faut passer à autre chose!
Vous pouvez suivre le même schéma avec des cuillères tournantes ou des poissons nageurs.

Dans l’idéal il faudrait avoir au minimum 2 modèles de cuillères ondulantes, 2 modèles de cuillères tournantes et 2 modèles de poissons nageurs.
Chacun de ces modèles déclinés dans au moins 3 couleurs différentes et si possible des coloris UV. (Pour savoir pourquoi je parle de coloris UV, vous pouvez lire cet article sur les leurres UV).
Pour les couleurs, on prendra un coloris naturel ou métallique (argent, pellet, marron, vairon, …) et des coloris flashy comme du vert, orange, jaune ou rose qui sont des coloris qui fonctionnent pas mal.

Si les leurres durs ne fonctionnent pas ou ne fonctionnent plus alors il est temps de passer aux leurres souples!
La pêche de la truite de réservoir aux leurres souples est vraiment fun et très ludique. Vous pêcherez souvent à vue, ce qui est source d’excitation et bien souvent de frustration!!

Pour réussir votre session je vous invite à mettre dans votre boîte de pêche des worms, des teignes et des insectes! Ces leurres étant assez petits, vous ne les utiliserez pas avec des têtes plombées classique mais plutôt avec des hameçons à hampe longue et des hameçons wacky.
Vous pourrez ajouter de petites olivettes ou des plombs à pincer afin de donner un peu plus de poids à vos montages si les truites sont calées au fond.
De nombreux pêcheurs utilisent également des hameçons avec un casque ou une bille tungsten comme le font les pêcheurs à la mouche.

Un montage qui fonctionne bien est le worm en wacky (pour en savoir plus sur le montage wacky vous pouvez aller lire cet article). un worm de 2, 3 ou 4″ ramené lentement en linéaire ou en twitchant saura ravir les truites les plus méfiantes!
Pour pêcher à la teigne ou à l’insecte vous prendrez un hameçon de 6 ou 8 selon la taille de votre leurre et vous l’eschez comme un shad.
Vous pouvez le lancer et le ramener lentement ou encore le laisser descendre tout doucement jusqu’au fond et donner un tour de moulinet pour la faire remonter et ainsi de suite.
Animation lente ou rapide il faut tout essayer car ces demoiselles sont très capricieuses et selon votre animation elles pourront bouder votre teigne ou foncer dessus!
Si vous pêchez à vue, ne ferrez pas quand vous voyez le poisson prendre le leurre, attendez qu’il parte avec. Si vous ferrez à vue vous risquez d’éjecter le leurre de la bouche du poisson.
Lorsque vous ne pêchez pas à vue, il est important de laisser le poisson bien engamer le leurre avant de ferrer. Lorsque vous sentez une touche rendez la main au poisson pour le laisser engamer le leurre. C’est super difficile de ne pas ferrer à la touche car c’est un réflexe classique de la pêche aux leurres. Même bien concentré et en me disant de ne pas ferrer je le fait encore une fois sur deux!

Pour les leurres souples je vous invite à faire comme pour les leurres durs. Avoir au moins 3 coloris différents, si possible UV, et varier les animations.

Voici la fin de cette introduction à la pêche de la truite aux leurres en réservoir, j’espère que ça sera utile aux débutants et que ça vous donnera envie d’essayer.
Je pense cette pêche peut se résumer en un mot : “variété”.
En effet, la clé de cette pêche est de réussir à trouver le bon coloris et la bonne vibration qui feront mordre la truite à l’instant T, il ne faut pas rester sur un montage qui a fonctionné 1 fois 20mn plus tôt, il faut sans cesse essayer de trouver le leurre qui fonctionne sur le moment.

Pour terminer je vous ai fait une sélection de matériel pour débuter la pêche aux leurres de la truite en réservoir. Vous verrez que j’ai listé en majorité des leurres Crazy Fish et ce pour 2 raisons :
– Ils ont une offre vraiment large de cuillères ondulantes et de leurres souples. Chaque modèle de cuillère est décliné en plus de 40 coloris, naturels, flashy, UV, …
Chaque leurre souple est décliné en presque autant de coloris, avec des attractants différents et des densités différentes. Ça permet de pouvoir choisir exactement le leurre qui nous plaît.
– Les leurres Crazy Fish sont utilisés par Martin Forbak, 4 fois champion du monde de pêche du bord. Quand on sait que les championnats du monde se jouent sur de la truite de lâcher je pense que c’est un gage de qualité ^^.

Assez parlé, voici ma petite sélection :

Canne :
Je vous propose 2 cannes polyvalentes et pas trop chères qui pourront servir aussi bien à la cuillère qu’aux poissons nageurs et aux leurres souples plombés ou weightless :
Inspire Micro Jig Special (1.5 / 10gr)
Daiwa Presso Iprimi (2 / 8gr)

Cuillères ondulantes :
2 modèles de 3 couleurs différentes
Modèle 1 : SOAR (1.8gr)
Modèle 2 : SEEKER (2.5gr)

Cuillères tournantes :
2 modèles de 3 couleurs différentes
Modèle 1 : BEAGLE (1.5gr)
Modèle 2 : SLIM FLICKER (2.9gr)

Poissons nageurs :
2 modèles, 1 couleur différente pour chaque modèle, 3 couleurs différentes si vous avez le budget.
Modèle 1 : Zip Baits Rigge Flat 50 S
Modèle 2 : Smith D Compact 38mm

Insectes :
1 modèle de 3 couleurs différentes
Kasari (flottant) en 2.7cm

Worms :
1 modèle de 3 couleurs différentes
Cruel Leech 10cm

Tous ces leurres sont disponibles sur les sites Showroom Pêche Passion et Action Pêche

Tophe et David

Commentaires

Ca pourrait vous intéresser